[Dead Space 3] Payer pour… des fusils?!

Nous sommes probablement tous familiarisés aux micro-transactions (des achats fais à partir du jeux pour débloquer du contenu déjà inclus plus rapidement) des styles de jeux comme League of Legends, Age of Conan, Lord of the Rings Online et bien plus encore.

Les micro-transactions ont été popularisées avec l‘arrivée des jeux sur appareils mobiles tel que le iPhone ou l’Androïd. Les micro-transactions avaient pour but d’offrir un jeu ou une application à un prix modeste, mais avec la possibilité d’acheter davantages d’options pour l’application.

Normalement, nous voyons ce genre d’achats pour des jeux mobiles ou des jeux de rôle massif en ligne gratuits. Maintenant, paraît-il que EA et Visceral Games ont décidé d’offrir des micro-transactions dans leur prochain jeu de console dans la série de Dead Space.

Dans cette nouvelle aventure mettant en vedette Isaac Clarke et le nouvel arrivé John Carver, une caractéristique du jeu est que l’on peut trouver des pièces d’armes et ainsi se créer une vraie armurerie de fusils spécialisés. J’adore l’idée et je ne doute pas que Visceral fera un excellent boulot à intégrer ce système dans leur jeu, qui sera un trait unique et superbe, mais acheter des fusils? Même après avoir acheté le jeu (probablement à 60 $)? C’est immonde. S’il y avait eu un titre de Dead Space 3 sur cellulaire et qu’il avait couté 2-3 $, ça passerait mieux pour les micro-transactions.

D’ailleurs, les personnes ayant des appareils mobiles intelligents seraient la base de l’idée des armes achetées avec de la vraie argent, dit le producteur du jeu, John Calhoun:

« Il y a beaucoup de joueurs, spécialement des joueurs venant de jeux mobiles, qui sont habitués aux micro-transactions. Ils se disent : « j’ai besoin de ceci maintenant, je le veux maintenant». Ils ont besoin de gratification instantanée. Alors, nous avons inclut une option pour attirer ce genre de joueurs, alors s’ils sont à cours de 5000 tungstènes, ils peuvent l’avoir.

Nous avons assuré d’agrandir notre public cible. Il y a un grand nombre d’amateurs de jeux d’action et de jeux d’horreurs qui ont 19-20 ans qui ont simplement joué à des jeux sur leurs téléphones intelligents. Les micro-transactions pour eux sont un standard des jeux vidéo. C’est une génération différente. Alors si nous voulons inciter ces gens-là à venir, il faut parler leur langue sans aliéner nos admirateurs. »

Personnellement je ne vois pas comment les micro-transactions font partie de la norme des jeux vidéo, surtout pas sur des titres triple A à 60 $.

[Source: Kotaku ]

À propos de Renaud Pigeon

Aussi à voir...

Mass Effect Andromeda – Un diamant à l’état brut

La trilogie Mass Effect sur les consoles de la génération précédente a réuni une véritable légion …

Qu'en penses-tu ?