Concours

[Critique] PS3 – Batman Arkham City

En bref:

L’automne 2009 fut une période fleurissante pour les gamers. Plusieurs gros titres ont eu droit à leur suite tel qu’Assassin’s Creed, Uncharted et j’en passe! Il y a eu aussi des titres dont leurs premiers opus ont connu un succès monstre! Tel fut le cas de Batman Arkham Asylum. Acclamée par tous, la compagnie de jeux vidéo Rocksteady a réussi à prouver qu’il est possible de créer un BON jeu de super héros! 2 ans sont maintenant passés et la suite tant attendue est maintenant dans les magasins depuis une semaine. Voyons voir ce que nous réserve Batman Arkham City et si la compagnie de jeux vidéo Rocksteady a réussi à nous charmer, voyons voir si c’est toujours le cas avec ce Arkham City.

Développeur: Rocksteady

Éditeur: Warner Bros.

Support: Depuis le 18 octobre 2011 sur X-Box 360 et PS3 (PC à venir).

Type: Action, Aventure, à la 3ième personne.

Nombre de joueur: 1

Multijoueur: non

Langue: Anglais et français

Sous-titre: Anglais et français

Scénario:

L’histoire commence avec Catwoman qui essaie de voler le contenu d’un coffre-fort appartenant à Harvey Dent (Double Face). Après avoir réussi à se débarrasser de quelques hommes sur les lieux, elle met la main sur le contenu du coffre. Malheureusement, les hommes battus n’étaient pas les seuls à être sur place et elle se fait vite arrêter.

Par après, nous entendons Bruce Wayne qui semble se faire maltraiter par un homme du nom de Strange. Nous visualisons quelques secondes plus tard, un vidéo qui montre le  milliardaire en train de parler de sa méfiance d’Arkham City devant les journalistes. À peine son discours entamé, plusieurs patrouilles arrivent sur les lieux et prennent Bruce en otage.

Nous retrouvons Bruce attaché à une chaise pendant qu’Hugo Strange l’interroge. Ce dernier sait que Bruce Wayne n’est nul autre que Batman et il s’en servira à son avantage. Strange indique à Bruce que grâce à lui, le protocole 10 peut maintenant commencer…

Laissé seul dans la pièce, Bruce se détache de ses nœuds durant une bataille. Après une courte promenade dans Arkham City, Bruce vient à se trouver nez à nez avec le Pingouin. Ce dernier ordonne à ses hommes d’aller le battre, mais notre héro est trop fort. Pendant que la majorité des hommes sont inconscients, Bruce en profite pour prendre une clé de cryptage à l’un de ceux-ci. Il pourra donc pirater leurs communications.

Ayant maintenant le champ libre, Bruce appelle Alfred afin que celui-ci lui envoie un costume de Batman.

A peine le costume vêtu, Batman essaie d’entendre des communications dans Arkham City. Il découvre que Double Face détient Catwoman et que celle-ci risque de passer un mauvais quart d’heure. Il part donc à sa rescousse. Batman trouve Catwoman attachée la tête en bas juste au dessus d’un liquide mortel. Double Face envoie ses hommes s’occuper de ce dernier, mais sans succès.

Batman libère Catwoman et lui demande si elle sait quelque chose à propos du Protocole 10. Durant la conversation, Batman voit une lumière sur la joue de Catwoman et celui-ci la retire juste au bon moment. Une balle est tirée et touche le sol. Batman enquête alors sur la provenance de la balle et part en direction du tireur.

Batman découvre alors qu’Harley Quinn est à l’intérieur d’une église, d’où provient la balle. À peine entré dans le hall, Batman fait la rencontre de Harley Quinn, dans un tout nouveau costume, accompagnée que ses gardes du corps. Une bataille commence et Harley prend la fuite. Après sa victoire, Batman monte tout en haut du clocher et découvre l’arme du crime. Des télévisions s’allument et laissent apparaître le Joker qui mentionne à Batman de se concentrer sur des bombes. Un décompte laisse place au Joker et il ne faut que quelques secondes à Batman pour s’enfuir de la tour avant l’explosion.

Batman trouve la provenance du signal et vient à trouver la cachette de Harley Quinn et du Joker. Harley réserve une surprise de taille au héro en collants et celui-ci devra se battre contre un surhomme adepte du marteau ainsi que d’autres comparses. Après quelques minutes de combat avec ces hommes, Batman retrouve le Joker dans un piteux état…

De part la vidéo, nous pouvons analyser que Batman doit trouver le remède qui le sauvera tout en trouvant ce qu’est le Protocole 10…

Malgré quelques phases prévisibles, l’histoire du jeu nous réserve bien des surprises et sait nous faire impatienter jusqu’à la fin.

Graphisme:

Arkham City est grande et sombre. Il y a en masse de recoins accessibles et parfois ceux-ci semblent avoir été oubliés lors des dernières retouches. Effectivement, malgré la beauté et la finition des personnages, le décor souffre d’un manque de texture et parfois de couleur. Il ne sera pas rare de voir des gros carrés de pixel à l’écran lors d’un changement d’éclairage soudain (à moins que ma télévision HD ne réagit pas assez vite…hum…)

Les détails dans certains décors sont bien pensés. Lorsque vous serez dans le secteur d’un ennemi en particulier, vous verrez des objets en conséquences. Il ne sera donc pas rare de voir des pingouins en plastique lorsque vous serez à la recherche du Pingouin au Musée.

La cape de Batman passera facilement au travers des ennemis lors de combat. Difficile de ne pas le remarquer et de ne pas apprécier cette imperfection.

La vue nocturne est bien exécutée et ne cause aucun problème de jouabilité.

Durée de vie:

Une quizaine d’heures est nécessaire afin de compléter l’histoire de A à Z. Les missions secondaires sont nombreuses et parfois nécessaires afin d’améliorer les compétences de Batman. Ces missions seront aussi intéressantes car elles feront surgir plusieurs autres personnages de l’univers de Batman. Les casse-tête de l’Homme-Mystère pleuvent de partout et donneront du fil à retorde afin de les compléter et de les résoudre. Une fois résolues, ces enquêtes nous donnera des points d’aptitudes avec lesquels nous pourront acheter des améliorations pour l’équipement de Batman tel le premier opus. De plus, ces mêmes casse-tête débloqueront des défis, des biographies et autres dans le menu principal du jeu.

Ces défis, nous pourrons les jouer avec des personnages différents accessibles pour le moment qu’avec des codes de pré-commandes dans certaines boutiques spécialisées. Sûrement que la majorité des personnages seront bientôt accessibles en téléchargement.

Jouabilité:

Tel que son prédécesseur, Batman Arkham City se prend bien en main et aucun mouvement du super héro est compliqué à réaliser. Bien que les combats demandent agilité et vigueur, une fois la base apprise, il sera simple de mettre K.O. un groupe entier de criminels.

L’insertion de Catwoman comme personnage jouable dans l’histoire est bien pensée et ses mouvements sont sensables à ceux de Batman ce qui est donc simple à apprendre. On reproche toutefois ne pas pouvoir incarner d’autres personnages dans le reste de l’histoire.

Plusieurs nouvelles armes et nouveaux mouvements ont été ajoutés. Planer librement dans la ville est certainement le plus appréciable de ces nouveautés.

Sons:

Ce qui se démarque le plus de ce jeu est sûrement l’écoute des commentaires des criminels partout dans Arkham City. Certains commentaires ajoutent du contenu à l’histoire et l’humour apporté à ces conversations est bien agréable à entendre.

Parfois le volume des conversations est inégal ce qui fait en sorte que l’on ne peut parler d’une traduction française réussie. Une conversation lointaine paraitra proche et vise-versa.

Grâce à la voix de Pierre Hatet qui reprend son rôle (Doc Brown dans la version française de Retour vers le Futur) le personnage du Joker est un pur délice à nos oreilles.

Verdict: 9/10:

Si Batman Arkham Asylum fut un succès, il est évident que sa suite le deviendra aussi. Avec une histoire simple poussée le plus possible afin d’inclure plusieurs personnages de la série, il est fascinant de vivre le tout. Malgré que l’on aurait aimé voir certains personnages plus longtemps, la quantité de ces derniers est énorme et comble notre faim.

Il fut triste qu’Eidos perde le contrat d’éditeur pour la suite de d’Arkham Asylum. Malgré tout, Warner Bros n’a pas trop limité Rocksteady ce qui fait qu’elle n’a pas modifié la recette gagnante et en a rajouté davantage. On regrette peut-être le changement de costume de Harley Quinn depuis le tout début de la série. Surtout que le reste des personnages n’a pas eu aucune retouche. Nous aurions aussi aimé pouvoir jouer avec différents personnages dans le mode histoire autre que Batman et Catwoman.

Quoi dire de plus…si vous avez aimé le premier, vous aimerez le second… Arkham City est une amélioration agréable, mais sans plus de son prédécesseur.

Si vous n’avez toujours pas joué au premier…QU’ATTENDEZ-VOUS??? 

 

Erratum: La compagnie Eidos fut éditeur et non développeur de Batman Arkham Asylum. Le texte fut corrigé en conséquence. Toutes nos sincères excuses.

À propos de Jean-François Bourré

Jean-François est un geek qui aime les bandes dessinées, les figurines, les gadgets électroniques et surtout les jeux vidéos. Vous pouvez le rejoindre par courriel jeanfrancois@geekbecois.com et sur Twitter @djeef83.

Aussi à voir...

Final Fantasy X / X-2 Remastered PC

Final Fantasy X/X-2 sur PC cette semaine

Square Enix lancera une version remastérisée de Final Fantasy X et X-2 ce jeudi 12 …

Qu'en penses-tu ?