[Critique] Crashmo ou l’importance des escaliers

On oublie souvent que les jeux de casse-têtes sont bien présents sur les différentes consoles. Il est rare de trouver des jeux qui possèdent une valeur de production et qui posent un défi amusant au cerveau, ce qui permet de prendre une pause des explosions et des différents ennemis qui cherche à nous nuire dans une quête où une autre. Crashmo en est un excellent exemple.

Fiche Technique

Console(s) Nintendo 3DS
Nombre de joueurs 1 joueur
Développeur Intelligent Systems
Éditeur Nintendo
Date de sortie Depuis le 22 novembre 2012
Prix de détail suggéré 8,99 $ sur le Nintendo e-shop
ESRB E pour Enfants et adultes

Prendre l’escalier, autrement…

Ce jeu est une suite du succès Pushmo. J’éviterai de vous parler de l’histoire relativement simpliste, qui ne sert de fond que pour un petit jeu relativement charmant. Le but est de se rendre à un point désigné sur le dessus d’une structure. Celle-ci est habituellement formée en escalier en plusieurs morceaux.

La mécanique se corse avec les nombreux ajouts tels que des portes, des trous d’homme, des blocs qui ignorent la loi de la gravité et ainsi de suite. Les multiples composantes rendent parfois les structures ridiculement difficiles même si celles-ci sont en fait là pour aider notre personnage à atteindre le dessus des structures.

Simple, frustrant, magnifique…

Crashmo est un jeu de puzzle qui frustrera le meilleur des cerveaux. Ce jeu a pourtant presque deux mondes qui n’inclut des tutoriels pour se familiariser avec les contrôles, ce qui peut malheureusement causer un certain choc une fois que nous tombons dans les «vrais» niveaux qui sont réellement plus que quelques marches de plus sur l’escalier. Fort heureusement, la courbe d’apprentissage du jeu n’est pas excessivement difficile et on peut rapidement se reprendre et continuer de monter les nombreux escaliers du jeu.

La beauté du jeu vient du fait que ce n’est pas que du déplacement de bloc latéral : les angles de vue comptent énormément sur chacun des mouvements que le joueur effectue. Les mouvements de caméra peuvent révéler la solution ou le chemin qui pourtant, était directement sous notre nez. Oubliez la logique à la Tetris ou d’autres jeux du genre, car cela pourrait vous nuire plus que vous aider.

Une ascension agréable!

Comme Pushmo, Crashmo apporte aussi une excellente valeur de production avec non seulement des environnements colorés, joyeux et agréables à l’oeil avec tous les éléments clairement présentés, mais la musique jeu est un pur plaisir pour les oreilles. Le jeu présente un abile mélange de « chiptune » et de musiques plus actuelles dans un mélange joyeux et relaxe. Rien dans l’environnement de Crashmo ne nous pousse à la réflexion hâtive et la décision, car c’est un jeu qui ne présente pas de danger en tant que tel.

Et c’est ce qui fait que ce jeu entre dans la catégorie puzzle, pas de presse et de la réflexion. Quand un jeu peut vous laisser rivé plusieurs longues minutes devant un écran sans faire un mouvement et se poser la question « Comment je peux me rendre là-haut », c’est ce que je considère une belle réussite.

Devriez-vous l’acheter?

Oui

Crashmo est un jeu purement et simplement agréable. Si vous recherchez des casse-têtes qui vous feront réfléchir par deux fois avant d’essayer une manoeuvre, c’est bien celui-ci. Il testera la patience et la ténacité de certains, mais c’est une entrée bienvenue qui permet d’entrecouper les jeux qui sont souvent sans vraiment fondement intellectuel. De plus, son prix relativement bas rend ce jeu un excellent passe-temps pour tous et non seulement le joueur « hardcore ».

À propos de Bruno-Pierre Campeau

Bruno est rédacteur en chef de la section jeux vidéo et est un passioné de l'industrie du jeu. Il jouer et aime en parler mais surtout il n'hésite pas à taper sur les doigts d'une companie lorsque celle-ci fait une erreur.

Aussi à voir...

Nintendo Switch Bundles

Nintendo Switch : Tout ce qu’il faut savoir!

Voilà, Nintendo a démontré la nouvelle Nintendo Switch qui sera sur nos tablettes le 3 mars 2017 au tarif …

Qu'en penses-tu ?