Assassin's Creed Syndicate - logo
Assassin's Creed Syndicate - logo

[Critique] Assassin’s Creed Syndicate : Parkour à l’époque victorienne!

Assassin’s Creed est depuis déjà huit ans, la série phare de l’éditeur français Ubisoft. Cette franchise a connu son lot de hauts et de bas depuis. La sortie désastreuse d’Assassin’s Creed Unity, premier titre offert exclusivement sur les consoles de nouvelle génération, a refroidi les ardeurs des amateurs de la série et mis en doute la stratégie de sortir une nouvelle itération chaque année. Afin de donner un nouveau souffle à la franchise, Ubisoft a changé de studio de développement pour son dernier titre, Syndicate, donnant les rênes à l’équipe de la ville de Québec plutôt que celle de Montréal. Le résultat final donne le jeu le plus amusant de la série depuis la belle époque de Brotherhood.

Assassin's Creed Syndicate

Syndicate nous transporte dans les années 1860, en pleine révolution industrielle. Le jeu se déroule dans la ville de Londres et met en vedette non pas un, mais deux assassins : les jumeaux Jacob et Evie Frye. Leur mission est de délivrer la ville du joug des templiers, les ennemis jurés des Assassins.  Ces templiers font faire leur sale besogne par un gang de rue sanguinaire, les Blighters. Cependant, les deux protagonistes ont en tête deux façons diamétralement opposées de faire pour vaincre leurs ennemis. Jacob souhaite fonder son propre gang, les Rooks, et reprendre le contrôle de la ville en assassinant les têtes dirigeantes des Templiers. Evie, quant à elle, souhaite retrouver une pièce d’Eden (un élément que l’on retrouve dans plusieurs autres titres de la série) avant qu’elle ne tombe entre les mains ennemis. Ils devront coopérer afin de mener à bien leur mission.

Assassin's Creed Syndicate

La plus grande différence entre Syndicate et les autres titres de la série est la possibilité d’incarner deux personnages différents. Chacun des jumeaux a ses propres missions qui ne peuvent être complétées par l’autre. Par contre, lorsque le joueur parcourt la ville entre les missions principales, il peut passer à volonté d’un personnage à l’autre.

La ville regorge de missions secondaires, comme capturer un ennemi spécifique, embusquer un convoi ou remporter un tournoi de boxe. Également, il y a des centaines d’items à collectionner, comme des bouteilles de bière, des illustrations et des «glitches» du système. Certains vous donneront de l’équipement supplémentaire, tel que des armes, armures ou des couleurs à appliquer à vos vêtements, alors que d’autres vous donneront simplement un trophée. Du côté de la jouabilité, les deux personnages sont semblables. Ils peuvent tous deux grimper rapidement et assassiner un ennemi avec leur lame dissimulée. Compléter des missions leur donnera des points d’expérience qui leur permettra de se procurer des habiletés supplémentaires, comme survivre à une chute, recharger plus rapidement leur arme à feu ou devenir invisible.

La majorité des habiletés sont disponibles autant pour Jacob qu’Evie, à part une poignée, qui sont réservées pour un ou l’autre. Celles pour Jacob se tournent plus vers la force brute, tandis que celles pour Evie proviennent du domaine de la furtivité. Les développeurs du jeu se sont également inspirés de la série des Batman de Rocksteady en instaurant un grappin que le joueur peut se servir pour accéder rapidement au toit d’un immeuble et aussi pour joindre un câble entre deux façades afin de se déplacer d’un immeuble à un autre. Le joueur peut prendre le contrôle d’une calèche en tout temps afin de se déplacer plus rapidement. Enfin, contrairement aux titres récents de la série, Syndicate offre une expérience en solo seulement, il n’y a aucun mode multijoueurs.

Assassin's Creed Syndicate

Graphiquement, le jeu est très beau, avec des animations fluides autant durant le jeu que durant les cinématiques. La ville de Londres est reproduite de façon fidèle, avec ses nombreuses cheminées crachant un flot continu de fumée de charbon, ses quartiers distincts et ses monuments très connus, comme Big Ben et le palais de Westminster. Par contre, il semblerait que la qualité graphique a été réduite comparée à Unity, avec son Paris aux couleurs éclatantes et ses foules brillamment animées. Heureusement, Syndicate a très peu de problèmes techniques comparés à son prédécesseur. J’ai personnellement rencontré des bogues à trois ou quatre reprises seulement. Le jeu dispose d’une magnifique trame sonore qui colle à la réalité de l’époque. La qualité du jeu d’acteurs est également à souligner.

Assassin’s Creed Syndicate figure parmi les meilleurs titres de la franchise, tels que Brotherhood et Black Flag. Ubisoft Québec a réussi son pari d’insuffler une bouffée d’air frais dans une série qui semblait faire du surplace depuis quelques années. Sans être révolutionnaire, le jeu est tout simplement un plaisir à jouer.

Et vous, comment avez-vous trouvé Assassin’s Creed Syndicate ?

Assassin’s Creed Syndicate

Graphiques
Son et jeu d'acteurs
Jouabilité
Contenu

Surprenant!

Avec une emphase sur le jeu en solo, des ajouts intéressants au niveau de la jouabilité et deux protagonistes fascinants, Assassin's Creed Syndicate est un de loin un des meilleurs titres de la série.

User Rating: Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Electronic Arts annonce la réinvention de la franchise Syndicate

Il y a longtemps, en 1993, quand j’étais encore un petit gars, un jeu de …

Qu'en penses-tu ?