[cinéma] Cars 2 / Les Bagnoles 2 nous conduit autour du monde

Réalisateurs : John Lasseter (Toy Story 2, Cars) & Brad Lewis
Acteurs (voix) : Larry The Cable Guy, Owen Wilson, Michael Caine
Genre : Animation
Langues : Anglais, Français
Durée : 1h13
Sortie : 24 juin 2011
C’est comme : n’importe quel autre bijoux de Pixar

Résumé : McQueen, la belle auto rouge, vedette des circuits automobiles, et son fidèle compagnon Mater la dépanneuse rouillée nous emmènent dans de nouvelles aventures : le Grand Prix Mondial. Mais que se passe-t-il quand Mater se retrouve impliqué bien malgré lui dans une histoire d’espionnage à la James Bond ?

Scénario : Le petit bémol de Cars 2 / Les Bagnoles 2. Mater est cette fois au premier plan, l’histoire principale tournant autour de lui. C’est vrai que cela donne de très bonnes scènes d’humour (crème glacée au wasabi ?!) mais sa place est plus intéressante en tant que personnage secondaire.

Effets spéciaux : Du grand Pixar. J’ai eu la chance de voir une séance Imax 3-D et j’ai encore du mal à croire que la course poursuite de la première scène était une animation et non un film. La 3-D est utilisée juste comme il faut : on n’a pas l’impression d’être dans une attraction de Disneyland. Elle donne une réelle profondeur à l’image, tellement que l’on a l’impression d’être nous même en visite à Tokyo, puis Paris, Londres etc. Un voyage pour par cher en sommes !

Musique : entrainante et parfois un peu country comme pour le premier volet. On voyage autour du monde avec une bande-son qui met entre autres à l’honneur Weezer (You Might Think) et Bénabar (Mon Coeur Fait Vroum). Les bandes instrumentales sont composées par Michael Giacchino à qui l’on doit les musiques de Lost.

Verdict final : à moins d’un mois après le Grand Prix du Canada, les moteurs grondent toujours sur le Québec. J’ai aimé le rythme effréné, les décors époustouflants dans leurs détails et le jeu entre l’histoire et les incrustations d’écran qui nous font vivre le Grand Prix Mondial comme à la télévision. Bien que peut être surexploitée, j’ai aimé l’histoire de Mater, héros malgré lui dans une aventure d’espionnage.

Bonus : comme pour tous les films Pixar, un court-métrage est présenté avant le film. Celui-ci met en vedette les personnages de Toy Story (Histoire de Jouets). Que se passe-t-il quand Bonnie part en vacances à Hawaï ?

À propos de Alexandra

Alex est une geekette ciné-vore et téléphage. Retour vers le Futur, Lost et Les Goonies sont quelques une de ses références geekesques. Plutôt du genre touche à tout, après des études en cinéma et en tourisme elle travaille dans le milieu de la recherche.

Aussi à voir...

Disney Weddings : Louer Disney au complet pour se marier? Oui, je le veux!

Disney Weddings : Louer Disney au complet pour se marier? Oui, je le veux!

Pour les amateurs de Disney, se marier au parc d’attraction serait tout un rêve. Imaginez …

Un commentaire

  1. Gâchis sur toute la ligne. Out la magie du premier film, maintenant Mater se promène avec des mitraillettes. Il y a plein de violence et tous les parents qui y emmènent des enfants de moins de 7 ans devraient avoir honte.

Qu'en penses-tu ?