[ciné] Les nouveaux voyageurs du temps: Looper

Je le dis haut et fort, Looper est l’une des meilleures surprises de l’année. Ouf, que d’émotions!

2074, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à une époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les « Loopers ») les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 30 ans de plus.

En 2044, le voyage dans le temps n’existe pas encore, mais dans 30 ans il existera

 

Avec une bande-annonce qui enchaîne les clichés, et avec les premières 30 minutes du film qui sont un véritable somnifère, mes attentes étaient moindre.  Le début est noir, monotone, mené par la voix enregistrée de Joseph Gordon-Levitt comme dans un film noir des années 50.  Bof quoi.

Mais oublions tout cela car une fois l’histoire en place, Looper devient un cocktail d’action, d’humour, de cuteness et de questionnements éthiques et métaphysiques.

La question du suicide à retardement. La question de la responsabilité d’un individu pour des actions qu’il n’a pas encore faites. La question de la vengeance passionnelle.

Looper va où on s’y attend le moins.

Le jeune Joe, Joseph Gordon-Levitt, fait un virage émotionnel à 180 degrés. D’un tueur à gage à la Léon, il devient protecteur d’un petit garçon (le gamin le plus cute de l’univers si vous voulez mon avis). Petit détail: l’acteur a été affublé de lentilles de contact et de prothèses faciales pour ressembler à Bruce Willis… sur certains plans ça fait quand même un peu bizarre.

Le vieux Joe, Bruce Willis, montre un tout nouveau visage. Son personnage est prêt à tout pour retrouver sa vie, celle qu’on lui a volé. Il a soif de vengeance et sa détermination fait presque peur.

Le realisateur Rian Johnson nous offre un thriller de science-fiction intelligent et qui fait réfléchir. Looper est une vision nouvelle du voyage dans le temps.

À voir (en oubliant les 30 premières minutes).

Looper, au cinéma dès le 28 septembre 2012

À propos de Alexandra

Alex est une geekette ciné-vore et téléphage. Retour vers le Futur, Lost et Les Goonies sont quelques une de ses références geekesques. Plutôt du genre touche à tout, après des études en cinéma et en tourisme elle travaille dans le milieu de la recherche.

Aussi à voir...

13 films à ne pas manquer en 2017 selon l’équipe Geekbecois

Avec une année 2016 riche en films tels que Captain America: Civil War, Deadpool, Doctor …

2 commentaires

  1. Woah, ça l’air malade! Je ne me tiens pas assez au courant, je n’avais même pas vu d’annonces pour ce film!

  2. oui c’est vraiment bon !! 🙂

Qu'en penses-tu ?