Concours

Aperçu de la Neptune Pine

J’ai eu l’occasion d’avoir sous la main au poignet quelques instants la toute récente et Québécoise Neptune Pine. Elle est énorme et toute petite à la fois, tout en faisant office de téléphone. Après un succès sur Kickstarter qu’en est-il de cette super-montre, change-t-elle vraiment la donne ?

 Les specs de cette nouvelle venue

  • Écran tactile capacitif de 2.4 pouces avec une résolution QVGA de 320×240
    • Gorilla Glass de Corning
  • Processeur Snapdragon S4 bicoeur cadencé à 1.2 GHz
  • Mémoire RAM de 512 Mo
  • Espace de stockage de 16 ou 32 Go
  • Pile rechargeable lithium-ion de 810 mAh offrant une autonomie jusqu’à :
    • 10 heures d’écoute de musique
    • 6 heures de discussion en 3G
    • 7 heures de navigation Wi-Fi
    • 5 heures de vidéo
    • 120 heures en mode veille
  • Caméras
    • arrière de 5 Mpx avec flash DEL
    • frontale VGA avec flash DEL
  • Connectivité 2G/3G, Wi-Fi b/g/n, Bluetooth 4.0, USB 2.0 et micro-SIM
  • Fréquences cellulaires : GSM/GPRS/EDGE 850, 900, 1800, 1900 et UMTS/HSPA+/WCDMA 850, 1700, 1900, 2100
  • Haut-parleur, micro, prise audio 3.5 mm et vibrateur
  • Taille de 66.0×53.5×14.2 mm
  • Accéléromètre, gyroscope, compas numérique, GPS et podomètre

Design

Elle n’impressionnera pas par son design, mais par sa taille. Il n’y a pas de flafla, un petit appareil rectangulaire sans prétention. Certes, son format est imposant pour une montre, mais pour un cellulaire, c’est vraiment minuscule. Trop petit ? Plutôt trop gros pour une montre, mais trop petit pour l’utiliser comme téléphone pour naviguer…

Son principal avantage, elle est polyvalente : qu’elle soit sur un bracelet, dans un étui à la ceinture, portée au cou ou embarqué comme une caméra d’action; elle réussira toujours à faire le travail. Bien le faire ? Ça reste à voir avec le temps.

Performance

Rien de bien exceptionnel sous le capot, tout juste assez pour faire le travail. On aurait aimé en avoir plus, mais son format et les débuts de Neptune Computers ont surement joué dans le choix des composantes offertes.

Comme je n’ai eu la Pine que quelques instants, je n’ai pas essayé d’y faire différents benchmarks.

Appareil-photo

Il est clair et net que les appareils-photo présents sur cette montre ne sont pas en mesure de compétitionner avec les téléphones intelligents d’aujourd’hui. Pour dépanner lorsqu’on a besoin d’une photo à tout prix ou pour faire du Skype, ça fait le travail.

En mode montre, il pourrait être agaçant de toujours la retirer du bracelet pour prendre une photo.

 Interface

Une interface similaire à celle des Nexus, seules différences, les applications natives différentes, quelques menus légèrement réorganisés ainsi que l’absence du Play Store (et autres applications) de Google. L’installation d’applications nécessite du side-loading (copier l’application (fichier APK) sur sa montre et lancer l’installation.). J’ai tenté d’installer Google Maps sans succès.

Le manque de boutique d’applications est son plus grand défaut. Neptune Computer travaillerait à créer sa propre boutique, ce qui serait mieux que rien. Une intégration du Play Store est requise pour aider la Pine à percer le marché, sinon ça ressemble à un Android chinois pêché sur eBay pour quelques dollars. Notez qu’il est possible de rooter la Pine et d’y installer les Google Apps.

Lors de mon essai, même les contacts de mon compte Google ne se sont pas synchronisés… Très moyen pour un système Android. La Pine roule présentement sur Jelly Bean 4.1; une mise à jour vers KitKat 4.4 serait souhaitable pour profiter des optimisations pour appareils moins performants.

Conclusion

L’idée derrière le produit est louable, mais le produit n’est pas nécessairement à la hauteur de ce qu’il aurait dû être.

Le manque de boutique d’applications (en particulier du Play Store et des applications Google), le design un peu grossier et ses performances à peine correctes en rebuteront plus d’un. Mais ce produit n’est pas pour tout le monde, on pourrait par ailleurs jongler avec notre carte SIM entre la Pine et notre téléphone, dépendamment des activités de la journée.

Fait intéressant, le capteur de fréquence cardiaque ne sera pas commercialisé dû à certains problèmes lors de la fabrication, les autres accessoires devraient être livrés en novembre prochain. Le bracelet serait aussi quelque peu fragile, j’ai eu écho d’un bris à force de le mettre et le retirer.

Il est bon de prendre en compte qu’il s’agit d’une première version d’une startup qui est passée par Kickstarter; gageons que les prochaines générations s’amélioreront drastiquement.

Je suis très curieux de voir l’évolution de la Pine. À suivre…

| Neptune Pine |

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

ZTE Grand X 4

ZTE Grand X 4 – Un téléphone intelligent pour moins de 300$

La compagnie ZTE, ou Zhongxing Telecommunication Equipment, a lancé en novembre 2016 son tout nouveau ZTE Grand X 4. …

Qu'en penses-tu ?